Ce qui caractérise ce type d’intervention, est qu’il est impossible d’effectuer la récupération sur le lieu du dessalage. Il faut sortir le kayakiste et le kayak de la zone de danger avant de réaliser une récupération classique. Soulignons l’importance de la coordination et de la communication entre les kayakistes impliqués : sauveteur(s) et secouru. Il est essentiel de développer une conscience de sécurité collective avec ses partenaires de navigation.
Attention, les exercices ci-dessous ont été effectués par mer calme. Dans des conditions plus fortes, le risque de coincer le bout de remorquage est beaucoup plus important. D’autres exercices dans des conditions un peu plus engagées seront réalisées dès que possible.
Récupération dans les rochers – mer calme – sauveteur en marche avant – kayak secouru plein d’eau – remorquage
Evacuation d’une zone dangereuse en kayak de mer (sauvetage.kayakalo.fr)
Récupération dans les rochers – mer calme – sauveteur en marche arrière – kayak secouru plein d’eau – secouru en position « araignée »
Evacuation d’une zone dangereuse en kayak de mer (sauvetage.kayakalo.fr)
Récupération dans les rochers – mer calme – sauveteur en marche arrière – kayak secouru plein d’eau – remorquage de pointe à pointe
Evacuation d’une zone dangereuse en kayak de mer (sauvetage.kayakalo.fr)
Récupération dans les rochers – mer calme – sauveteur en marche avant – kayak secouru plein d’eau – secouru en position « araignée » – remorquage
Evacuation d’une zone dangereuse en kayak de mer (sauvetage.kayakalo.fr)
Récupération dans les rochers – mer calme – sauveteur en marche arrière – kayak secouru plein d’eau – secouru en position « araignée » – remorquage
Evacuation d’une zone dangereuse en kayak de mer (sauvetage.kayakalo.fr)
Sortie à la nage – kayak tracté par un bout court
Evacuation d’une zone dangereuse en kayak de mer (sauvetage.kayakalo.fr)